François-Louis SCHMIED ( Genève, 1873 – Tahanaout (Maroc), 1941 )

Un oiseau, 1926
Gouache
16 x 11,5 cm
Signée et datée en haut à droite

Dans l’art du livre des années 1920, un relieur se distingua : Francois-Louis Schmied. Peintre, éditeur, imprimeur, illustrateur, graveur et relieur, Schmied incarna le style Art Déco qu’il porte à son sommet dans le domaine de l’édition.
Né en 1873, Schmied entre à 17 ans à l’Ecole des justcougars.com Industriels de Genève , puis aux Beaux-Arts de la même ville. Il complète sa formation des arts du livre à l’Ecole Estienne de Paris, où il s’installe en 1895.
L’artiste est remarqué en 1910 par la Société du livre contemporain qui lui commande l’illustration en couleur du « Livre de la Jungle » de Kipling sur des dessins de Paul Jouve. Cet ouvrage est encore considéré comme l’un des chefs d’œuvre de la bibliophilie du XXeme siècle.
Il illustrera les œuvres de Pierre Loüys, Gustave Flaubert, Ernest Renand, Oscar Wilde… avec toujours une prédilection pour les récits romanesques entourés de décors fantastiques. Ses reliures firent aussi le bonheur des bibliophiles de l’entre deux guerres.

Ayant perdu un œil au cours de la première guerre mondiale, Schmied adapte son art à une technique plus monumentale et devient également un décorateur de grand talent : il participe notamment à la décoration du paquebot Normandie aux côtés de son indéfectible ami Jean Dunand. C’est d’ailleurs avec ce dernier qu’il fonde un groupe – également composé de Jean Goulden et Paul Jouve – exposé par la galerie Georges Petit.
Schmied collabore avec Gustave Miklos à partir de 1922, année où il devient aussi éditeur pour ajouter à ses nombreux savoir-faire.

Fasciné par l’Orient depuis les années 20, Schmied embarque pour Marrakech en 1934 et suit le général Catroux dans sa deuxième campagne du Maroc. Il se passionne dès lors pour les merveilleuses couleurs des paysages, et si il rentre en France en 1935 pour superviser des projets d’édition, il réside désormais une partie de l’année au Maroc, où il meurt en 1941.


In book art of the 1920s, one book binder stands out : Francois-Louis Schmied, painter, editor, printer, illustrator, engraver and book-binder, Schmied incarnates the Art Deco style, which he brings to its sommet in the domain of publishing.

Born in 1873, Schmied enters at the age of 17 the Ecole des Arts Industriels in Genèva, and then studies at Beaux-Arts in the same city. He completes his éducation in the art of book in Ecole Estienne of Paris, to which he moves in 1895.
The artist is noticed in 1910 by the Société du livre contemporain, who commissions him to illustrate in colour the « Book of Jungle » of Kipling on the drawing of Paul Jouve. This work is still considered to be one of the masterpieces of bibliophilia of the XX century. He illustrâtes the works of Pierre Loüys, Gustave Flaubert, Ernest Renand, Oscar Wilde… always with a préférence for romantic stories surrounded by fantastic décor. His book covers continued to delight book lovers during the interwar years.

Having lost an eye in the World War I, Schmied adapts his art to a more monumental technique and becomes a talented decorator : he participâtes in the décoration of the liner Normandie with his unfailing friend Jean Dunand. With the latter he creates a group, which also includes Jean Goulden and Paul Jouve, exhibited by gallery Georges Petit.
Schmied starts working with Gustave Miklos from 1922, the same year he also becomes an editor, adding to all his savoir-faire.

Fascinated by the Orient from the 1920s, Schmied embarks for Marrakech in 1934 and follows General Catroux on his second campaing of Maroco. He is fascinated by the marvelous colours of the landscape, and even though he returns to France in 1935 to supervise some publishing projets, he still spends a part of a year in Marocco and dies there in 1941.