Raoul-du-Gardier-site

Raoul du GARDIER ( Wiesbaden, 1871 – Pornic, 1952 )

Jeune femme passant sur la plage

Huile sur toile

152 x 135 cm

Signée en bas à gauche

Exposition : Salon des Artistes Français, Paris, 1933, n° 1045

Littérature : L’Illustration, 13 mai 1933, n° 4706

Raoul du Gardier intègre l’Ecole des Beaux-Arts de Paris où il se forme auprès de Gustave Moreau, de Théobald Chartran, d’Elie Delaunay et d’Albert Maignan. Atteint de la tuberculose, il doit séjourner dans des régions au climat doux et se rend ainsi régulièrement dans le domaine de vignobles que possède sa famille en Algérie. Peintre de paysages, de marines, de scène de genre, aquarelliste, dessinateur, mais aussi graveur, il expose au Salon des Artistes Français et au Salon d’Automne des œuvres inspirées de ses voyages en Algérie et des loisirs de stations balnéaires. L’artiste connaît ses premiers succès commerciaux à la fin de la guerre, collaborant à des revues qui publient ses tableaux et ses aquarelles. Installé à Paris, il accumule les distinctions en tant que peintre et graveur. Durant les années vingt, il rejoint régulièrement son frère Pierre, consul général à Suez puis à l’Ile Maurice, et qu’il représente ici sur son bateau. Gardier découvre alors Louxor, Suez, Madagascar, les Comores, ou encore l’île de la Réunion qui lui inspirent des œuvres poétiques et orientalistes. Nommé peintre officiel de la Marine en 1923, il est amené à visiter à nouveau l’Orient et l’Océan Indien. En 1929, il illustre avec le peintre Charles Fouqueray Les Grandes Croisières de Paul Chack et participe en 1932 à la décoration du paquebot Normandie. Son œuvre, colorée, lumineuse et orientaliste témoigne de son expérience de peintre voyageur.

vendu – sold