Pedro-Pruna-site

Pedro PRUNA O’CERANS ( Barcelone, 1904 – Barcelone, 1977 )

Polichinelle et l’acrobate, 1934

Huile sur toile

162 x 133,5 cm

Signée et datée en bas à droite

Formé à l’Ecole des Beaux-Arts de Barcelone, Pedro Pruna se rend à Paris à l’âge de dix-sept ans où il est recommandé auprès de Pablo Picasso par Sebastian Junyer Vidal, un ami de son père. Devenu très proche de l’artiste, Pruna est rapidement introduit dans l’avant-garde intellectuelle et artistique parisienne et expose dès 1924 aux côtés du sculpteur Fenosa à la galerie Percier à Paris. Le jeune Pruna se forge une solide réputation. Il obtient le second Prix Carnegie en 1928 et le premier Prix de la Ville de Barcelone en 1936, où l’artiste expose régulièrement ses œuvres. Rapidement intégré à l’Ecole de Paris, plusieurs expositions personnelles lui sont consacrées, notamment en 1927 à la galerie Claridge à Londres et à la galerie Charpentier à Paris. Il expose également à New York, au Rockefeller Center en 1933, au Arts Club de Chicago en 1934 et 1935, ainsi qu’à la Biennale de Venise en 1936. Connu pour ses atmosphères douces et colorées, représentant le plus souvent la femme, Pruna est aussi l’auteur de peintures murales réalisées pour le monastère Montserrat ainsi que pour l’église Santa Anna et celle des Rédempteurs à Barcelone. Également illustrateur et décorateur,

Comme il l’a déjà fait pour Serge Diaghilev à plusieurs reprises, Pedro Pruna dessine et réalise les costumes et les décors des ballets de Serge Lifar. La Vie de Polichinelle joué à l’Opéra de Paris en 1934 met en scène les aventures tragi-comique du héros qui se retrouve, dans un des tableaux du ballet, amoureux d’une acrobate de cirque qu’il essaie de séduire par ses prouesses. C’est elle et son cheval que’lon retrouve en compagnie de notre Polichinelle.