joveneau

Jean JOVENEAU (Paris, 1888 – ?)

Nature morte à la guitare et au compotier
Gouache sur papier
32,5 x 69 cm
Signée en bas à droite

Exposition : Galerie Charles-Auguste Girard, février 1927

 

Peintre de portraits, de paysages et de natures mortes, Jean Joveneau suit des cours à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris, puis à l’Académie Julian. Après avoir réalisé quelques paysages impressionnistes, il se laisse conquérir par l’esthétique de Braque dont il s’inspire largement pour la réalisation de Nature morte à la guitare et au compotier, exposée à la Galerie Charles-Auguste Girard en février 1927. Dans son article sur Les Expositions, dans L’Art Vivant du 15 mars 1927, Georges Charensol rend hommage à Jean Joveneau et sa peinture qu’il perçoit comme très prometteuse : « Nul doute que, s’il continue cette heureuse évolution, Joveneau ne devienne rapidement une des personnalités les plus attachantes de notre jeune peinture: un dessin sobre et solide, un amour de la matière dense et rare, un sens très subtil des accords de tons, telles sont, en effet, les qualités que nous trouvons dans ses oeuvres…».

vendu – sold