Flix-Fournery

Félix FOURNERY (Paris 1865 – Montagnac La Crempse 1938)

Paysage du Spitzberg, 1907
Huile et pastel sur toile
227 x 105 cm
Signée et datée en bas à gauche

Elève de Jules Lefebvre et membre de la Société des Artistes Français depuis 1887, Fournery fait plusieurs expositions entre 1887 et 1920. Son œuvre peut se scinder en deux parties qui se succèdent : d’une part, sa série de pastels et d’huiles composés dans le nord lors de sa croisières au Spitzberg et en Norvège qu’il expose en 1906 sous le titre « Etudes et Impressions » aux Galeries Nationales du Grand palais et au Palais des Beaux-Arts de Monte-Carlo et d’autre part, son œuvre, pour laquelle il est le plus connu, d’illustrateur, de dessinateur d’élégantes de la Belle Epoque, de commentateur mondain de la mode qui le rapproche de Helleu autant par ses sujets que par sa manière.

C’est à la première partie de son œuvre que se rattache notre monumental tableau dont les dimensions ne sont pas sans rappeler le principe du panorama si cher à la fin du XIXe siècle. A l’automne 1905, à bord de l’Ile-de-France, paquebot de la Compagnie Générale Transatlantique, Fournery embarque au Havre avec son épouse pour le Grand Nord. De ce voyage, il rapporte ainsi une série d’huiles et de pastels qu’il expose à son retour.

Bien que daté de 1907, notre tableau appartient évidemment à cette série et il est fort possible qu’il l’ait créé à son retour du Nord dans son atelier parisien. La vue panoramique nimbée de mystère, les tonalités froides et bleues, l’atmosphère de bout du monde, sont autant d’éléments qui témoignent ici des derniers soubresauts du symbolisme. Ce tableau serait peut-être l’ultime témoignage d’un art et d’une manière – entre symbolisme et impressionnisme- trop rare dans son œuvre, que Fournery abandonne définitivement pour se consacrer à ce qui fit alors son succès.

vendu – sold