Adrien Désiré Etienne dit DRIAN ( Bulgnéville, 1885 – Pontoise, 1961)

Elégante
Pastel
46 x 36 cm
Signé en bas à droite

Né en 1885 à Bulgnéville, en Lorraine, Drian s’installe à Paris en 1900, et fréquente les cours de l’Académie Julian. Il signe un grand nombre d’illustration pour les catalogue du Printemps, et collabore entre autres à la Gazette du Bon Ton et Femina, ainsi qu’aux Etats-Unis pour la revue de mode Harper’s Bazaar. On lui doit aussi des décors de théâtre ( Théâtre Antoine, 1943 ), des paravents et des miroirs peints.

Pendant les Années Folles, il continue ses activités d’illustrateur aux Feuillets d’art tout en exposant ses pastels à la Société des pastellistes Français, mais aussi à la Galerie Charpentier à partir de 1923, jusqu’aux années 50.

Ses femmes, d’une incontestable élégance, adoptent souvent des poses contournées en contrapposto, d’une sophistication inégalée.


Born in 1885 in Bulgnéville, Lorraine, Drian moves to Paris in 1900, where studies in the Académie Julian. He completes a great number of illustrations for the catalogues of Printemps, and collaborates with others at Gazette du Bon Ton and Femina and works in United States for the fashion magazine Harper’s Bazaar. We also owe him for the décor of théâtre (Théâtre Antoine, 1943 ), the screens and painted mirrors.

During the Golden Twenties, he continues his illustrating activities (at Feuillets d’art ), as well as exhibiting his pastel drawings in the Société des pastellistes Français and at Galerie Charpentier from 1923 until the 50s.

His women, of an unquestionable élégance, adopt concoluted poses in contrapposto, of an unrivalled sophistication.

Doch er vermutete, dass sie die beschwerliche https://www.best-ghostwriter.com/ fahrt entweder nicht fortsetzen wollten oder dass sie der hass auf den fremden dazu getrieben hatte, denn magellan war portugiese