Andre-Lasserre-site

André LASSERRE ( Veyrier, 1902 – Lausanne, 1981 )

Coati brun, 1928

Marbre noir de Belgique
40,5 x 16,7 x 30,5 cm

Exposition :

Galerie Zborowski, Paris, juin 1928

Salon des Tuileries, Paris, 1928, n° 1678

Littérature :

L’Art Vivant, n° 85, Paris, 1er juillet 1928, p.528

 

Elève du sculpteur Antoine Bourdelle, après des études à l’Ecole Spéciale d’Architecture de Paris, André Lasserre fréquente les milieux avant-gardistes culturels, se liant d’amitié avec des personnalités telles que Brancusi, Léger, Artaud, Soutine, Zadkine, Django Reinhardt… Ses premières œuvres, des sculptures et dessins animaliers, qu’il expose dès 1926 à la célèbre galerie Zborowski, lui valent rapidement la reconnaissance de grands marchands et de critiques d’art parmi les plus avertis.

C’est à l’occasion de sa deuxième exposition en 1928, qu’André Lasserre présente le Coati brun, exposé au Salon des Tuileries la même année. Ernest Duveen y acquiert une sculpture de chat en marbre blanc et Louis Vauxcelles décèle alors le talent du jeune artiste : « André Lasserre, s’il peut mener son travail comme il le rêve, comme il le  veut, si on lui en donne les moyens, sera un des maîtres de demain. C’est là pour moi une certitude. Je crois à son avenir. Il y a en lui une flamme, une passion qui ne trompent pas. Et quelle probité en un métier hasardeux chez tant d’autres, et où il n’entend progresser qu’à pas lents mais sûrs ! Qui, parmi ceux de son âge, possède cette étude approfondie des maîtres et cette ferveur à suivre leur leçon ? On sent dans l’art de ce statuaire, au début de sa carrière, une maturité précoce, une autorité, une affirmation décisive que je n’aperçois pas chez autrui [….] Je lis sur le front d’André Lasserre le signe des élus. » [1]

 

vendu – sold

 


[1] André Lasserre, Editions du Verseau, Dengès-Lausanne, 1981. Avant-propos par Louis Vauxcelles, p. 11 à 13.

Somit stieg das haus habsburg vom grafen- Besuchen Sie ihre URL in den herzogsstand auf