Albert Lynch

Albert LYNCH (Lima, 1851 – ?)

Pierre évoquant le souvenir de Maréchal
Crayon, aquarelle et gouache
50 x 34 cm
Signé en bas à gauche : Albert Lynch

 

Né à Lima, au Pérou, Albert Lynch vient à Paris pour suivre les cours de Jules Noël, Henri Lehmann et Gabriel Ferrier à l’Ecole des Beaux-Arts. A partir de 1890, il expose au Salon de Paris et est médaillé de la troisième classe en 1890, de la première classe en 1892 et d’une médaille d’or à l’Exposition Universelle de 1900. Il débute sa carrière de peintre en réalisant des scènes de genre toujours très décoratives mais c’est par ses portraits Belle Epoque, proches de ceux de Jacques Emile Blanche, qu’il va construire sa renommée. C’est toutefois dès les années 1880 qu’il parvient à se faire connaître en illustrant les œuvres de Balzac, Dumas fils, Uzanne ainsi que Maupassant. C’est pour l’illustration de Pierre et Jean de ce dernier qu’a été conçue notre aquarelle. Elle fait partie d’un ensemble de 18 planches réalisées en 1888.

 

Notre aquarelle reprend l’un des plus remarquables passages illustrant parfaitement, par ces belles phrases sur la mer, les bateaux et la lumière, la littérature impressionniste. Mais notre œuvre dépeint également le moment le plus tragique du roman : Pierre réalise que sa mère, qu’il adule tant, a aimé un autre homme que son père, Maréchal, et que Jean, son frère, est le fruit de cet amour. Pierre se retire alors sur la jetée du port du Havre où un épais brouillard, rendant pesante et opaque la nuit, voile les foyers électriques ainsi que le phare sur la jetée. « Puis se tournant à moitié, il posa ses coudes sur le granit et cacha sa figure dans ses mains. Sa pensée, sans qu’il prononçât ce mot avec ses lèvres, répétait comme pour l’appeler, pour évoquer et provoquer son ombre : « Maréchal !… Maréchal ! » »[1] Tout en respectant à la lettre le texte de Maupassant, Lynch a su rendre admirablement l’atmosphère de désespoir dans lequel Pierre se trouve avec l’ambiance que l’on retrouve chez Whistler à la même époque.

 

 

 

[1] Guy de Maupassant, Pierre et Jean, Paris, Gallimard, 1999, p. 124.

 

vendu – sold 

 

 

 

Est for those candidates who have already submitted their round two applications, we wish you a hearty congratulations and an https://www.essayclick.net exciting new year’s eve