Edward STEICHEN

(Bivange, 1879 – West-Redding, 1973)
Portrait du peintre Franz Von Lenbach, 1902

Fusain et craie sur papier
31 x 26,5 cm
Signé et daté en haut à gauche

Vendu / Sold

Immense photographe d’origine luxembourgeoise, Edward Steichen arrive à Paris en 1900 afin d’étudier le dessin et la peinture à l’Académie Julian. Il continue parallèlement son travail de photographe, se distinguant aussitôt par son utilisation poétique de la lumière, notamment avec le portrait qu’il fit d’Auguste Rodin qui l’hébergera pendant un an dans son atelier de Meudon.

Alors qu’il demande à exposer pour la première fois à la Société Nationale des Beaux Arts en 1902, ses photos lui sont refusées, seuls six dessins seront exposés. Suite à cela, il rentre à New York se consacrer uniquement à la photographie. Il y fondera l’année suivante la revue Camera Work avec Alfred Stieglitz et ouvrira avec ce dernier la galerie d’art 291, l’une des premières galerie américaine à présenter les œuvres de Rodin, Cézanne, Brancusi, Matisse et Picasso. Il évoluera ensuite progressivement vers la photographie de mode et occupera la fonction de directeur de la photographie pour les prestigieuses revues Vanity Fair et Vogue de 1923 à 1938.

Notre dessin réalisé en 1902 est un portrait du peintre allemand Franz Von Lenbach alors âgé de 66 ans. Portraitiste mondain majeur de la fin du XIXème siècle, Lenbach fut photographié par Steichen en 1901, photographie qui sera publié dans sa célèbre revue Camera Work en 1903 ( Camera Work n°2, avril 1903, planche VII ). On retrouve dans notre portrait au fusain réalisé l’année suivante ce regard unique, puissant, aux larges sourcils froncés.