Vendu / Sold

Manuel ORAZI

(Rome, 1860 – Paris, 1934)
Le lieutenant de Saint-Avit et la Mort, 1920-1921

Gouache sur papier
113,5 x 154 cm
Signé en bas à droite

Après le meurtre du capitaine Morhange, le lieutenant de Saint-Avit s’évade de la cité cachée et raconte que Morhange est mort d’une insolation dans le désert. Hanté par le souvenir d’Antinéa, il décide quelques années plus tard de retourner dans le désert à la recherche de son île mystérieuse, l’Atlantide. Conscient du fait qu’il s’achemine vers sa propre mort, symbolisée ici par la croix Ankh de l’ancienne Egypte, il rejoindra tous ses prédécesseurs transformés en sarcophage d’orichalque et exposés dans la salle du trône.

After Captain Morhange’s murder, Lieutenant Saint-Avit flees from the hidden city and tells that Morhange died from sunstroke in the desert. A few years later, still haunted by the memories of Antinéa, he decides to go back into the desert to look for her mysterious island, Atlantis. He knows he is walking towards his own death and that he will soon join all his predecessors, turned into orichalcum statues and exposed in the red marble room.