Victor LECOMTE

(Paris, 1856 – 1920)
En Contravention, 1884

Huile sur toile
80 x 63,5 cm
Signée en bas à gauche

Né à Paris en 1856, Victor Lecomte est un peintre français reconnu pour ses portraits, scènes d’intérieurs ou natures mortes. Fils d’un doreur sur bois, il reçoit un enseignement aux Beaux-Arts de Paris avant de poursuivre son apprentissage auprès d’Achille Gilbert et de Pignot.

Victor Lecomte se fait connaître lors d’expositions régulières entre 1877 et 1914 au Salon des Artistes Français où l’artiste est récompensé à diverses reprises par des médailles ou acquisitions de l’Etat. En 1892 il obtient sa première mention honorable, puis la médaille de 3e classe en 1897 et celle de 2e classe en 1905. Détenteur de la médaille de bronze lors de l’exposition universelle de 1900, Victor Lecomte est également connu pour ses participations au Salon de la Société nationale des Beaux-Arts et au Salon des Amis des arts de Saint-Maur (94) pour lequel il est l’un des membres fondateurs. De 1888 à 1914 l’artiste installe son atelier à Varenne avant de réintégrer la capitale jusqu’à son année de mort en 1920.

A l’occasion d’une rétrospective Victor Lecomte en 1996-1997 au Musée de Saint-Maur l’artiste réapparait dans l’historiographie. Quelques années plus tard, en 2010-2011, le Musée de Saint-Maur réalise l’exposition « Sous la lampe. Peintures de 1830 à 1930 » où l’artiste est considéré pour son appréhension des scènes intimes de la vie de familiale.

Très différent des sujets qui ont fait son succès, notre tableau représente une rare scène de duel : « La contravention » vient d’être infligée aux deux protagonistes par un gendarme de la IIIe République, tandis qu’au second plan un autre officier semble chercher l’arme du délit.

Le réalisme de la scène, son cadrage moderne, l’emploi de couleurs vives nous évoque ici Bazille, on regrette alors que le jeune et prometteur Lecomte, sous l’influence de son maitre Achille Gibert, s’oriente définitivement vers l’usage du clair-obscur pour scènes intimistes commerciales.