Jean-Gabriel DARAGNES

(Guéthary, 1887 – Neuilly, 1950)
Tolède, 1935

Huile sur papier
28,5 x 25,5 cm
Signé en bas à droite – Encadrement de Bolette Natanson et Jean-Charles Moreux

Exposition : L’oeuvre de J.-G. Daragnès, Musée des Arts Décoratifs, Paris, 1935, n°171

Littérature : Enrique Larreta, La gloire de Don Ramire, 1934

Né à Guéthary en 1886, Jean-Gabriel Daragnès, qui se rêvait en peintre bohême de Montmartre, devient l’illustrateur et l’éditeur de livres qui comptent parmi les plus beaux du XXème.

Au début de siècle, Jean-Gabriel Daragnès se lie et travaille avec les artistes de la Butte, mais la peinture peine à le faire vivre. Il accepte divers travaux, s’essayant à la gravure : il illustre ainsi Ballade de la geôle de Reading d’Oscar Wilde en 1918, qu’il publiera à ses frais.

Des presses Daragnès, installées en 1925 au 14 avenue Junot, sortent de véritables chefs d’œuvres, contribuant à la renaissance du livre illustré. La maison Daragnès devient l’un des derniers centre intellectuel de la Butte, où se réunissent les amis de l’éditeur comme Colette, Jules Supervielle ou encore Paul Valéry à qui il enseigne la gravure.

Nos dessins par Jean-Gabriel Daragnès ont illustré le roman historique de Enrique Larreta (1875-1961), écrivain et diplomate argentin. La gloire de Don Ramire raconte la vie en Espagne sous le règne de Philippe II (1527-1598). Ce fabuleux livre est édité en 1934 par Daragnès en seulement 130 exemplaires. En trois volumes, il rassemble 43 gravures originales sur bois et en couleurs.

L’encadrement de nos deux huiles en liège et en chêne est réalisé par Bolette Natason (1892 – 1936), et Jean-Charles Moreux (1889-1956), célèbre couple de décorateur. A l’occasion d’une exposition de la boutique Les Cadres de Bolette Natanson en 1930, Jean Cocteau écrit la préface du catalogue :

« Les cadres de Bolette Natanson n’empiètent jamais sur le tableau. Vides ce sont des œuvres d’art ; pleins, il disparaissent au bénéfice du peintre (…) »