Alexandre IACOVLEFF

(Saint-Pétersbourg, 1887 – Paris, 1938)
Autoportrait, 1921

Sanguine
65 x 42 cm
Signée, datée, dédicacée et située Port Cros en bas à droite

Dessinateur exceptionnel et grand voyageur, Alexandre Iacovleff nous a laissé de ses voyages en Asie, de ses participations à la Croisière Noire et Jaune comme de ses pérégrinations autour de la Méditerranée, des portraits parmi les plus réussis de son époque.

Executé à Port-Cros vers 1921, notre dessin n’est pas sans rappelé Reunion à Port-Cros, œuvre de la même année, où Iacovleff se représente en compagnie de ( Vassili ?) Choukhaïeff et trois autres de ses amis.

Alexandre Iacovleff nous livre ici son autoportrait à la sanguine, représentation du corps athlétique de cet artiste qui fut un nageur émérite. Iacovleff confirme son gôut et sa maîtrise en matière de portrait. Joseph Kessel, subjugué par les dessins et la personnalité de l’artiste, raconte à son propos « Quelle vigueur et justesse dans le trait ! Quel don pour pénétrer, transcrire muscles et visages ! ».