Herbert BEHRENS-HANGELER

(Berlin, 1898 – Fredersdorf, 1981)
Actrice hongroise, 1932

Huile sur toile
120 x 95 cm
Monogrammée en bas à gauche

Vendu / Sold

 

Peintre allemand mais aussi graphiste et écrivain, la carrière artistique d’Herbert Behrens-Hangeler débute vers 1910 avec des images abstraites, collages, poèmes dada et pièces de théâtre. Volontaire, il est envoyé au front en 1917 comme simple soldat et en revient blessé. Rapidement rétabli, il créé en 1919 à Bielefeld, le groupe d’artistes Der Wurf. Elève de Hans Balu Chek et de Lovis Corinth, il perfectionne son éducation en suivant les cours de musique du prodigieux Ferruccio Busoni. De 1921 à 1933, il a été membre du Novembergruppe à Berlin. Au fait de l’actualité, il travaille pour divers journaux, notamment en tant que rédacteur en chef pour le sport et les voyages du Täglichen Rundschau. Il participe aux grandes expositions d’art à Bielefeld, à Moscou et à Berlin. En 1929, il fonde, avec entre autres, Lyonel Feininger et Karl Hofer, le groupe Selection. Comme beaucoup d’autres, son art fut décrété comme « dégénéré » sous le Troisième Reich, obligeant Behrens-Hangeler à abandonner ses pinceaux au profit de l’industrie cinématographique où il trouva du travail en tant que coloriste dans les films. Intéressé par les nouveaux procédés techniques, il s’oriente ensuite dans la photographie expérimentale. De 1949 à 1963, il enseigne à l’école supérieure des Beaux Arts de Berlin-Weissensee, spécialisé dans l’apprentissage de la couleur picturale.

 

Daté de 1932, notre tableau peut être rapproché d’un autre portait d’actrice, la danoise Asta Nielsen (fig.1). Alors que celui-ci est totalement cubiste, onze ans plus tard le peintre réutilise les règles du cubisme mais seulement comme prétexte à la composition des différents plans du tableau. Trois femmes et deux villes s’y confondent, l’influence du cinéma, passion du peintre, est bien là.