Pascal DAGNAN-BOUVERET

(1852-1929)
La vision de saint Hubert, circa 1883

Huile sur toile
63 x 120 cm

Vendu/Sold

Elève de Léon Gérôme et Alexandre Cabanel, Dagnan-Bouveret participe à son premier Salon en 1875. Dans les premières années de sa carrière, il s’exerce à une peinture de genre non dénuée d’humour. Sous l’influence de Julien Bastien-Lepage, il devient un des chefs du mouvement naturaliste qui alors s’internationalise. Après la mort de son maître, il s’oriente vers une peinture aux intonations plus poétiques et mystiques, voire symbolistes, notamment dans la représentation de scènes bretonnes, telles que Le Pardon en 1886. Plutôt que de se contenter de la sincérité d’une vision directe, il la dépasse et tente d’y ajouter une part de sentiment élevé. Pourtant, c’est en tant que portraitiste qu’il est adulé par l’aristocratie parisienne. Maintes fois distingué lors des salons, il est promu officier de la Légion d’honneur en 1900.